Passer au contenu
Galeries de Hull

Bilan de mi-mandat du président de la STO - « Nous sommes sur la bonne voie! »

Publié : 2015-11-16

« Nous sommes sur la bonne voie! », a déclaré Gilles Carpentier en dressant aujourd'hui son bilan de mi-mandat à titre de président de la Société de transport de l'Outaouais (STO).

Entouré de membres du conseil d'administration et de la direction de la STO, le président a souligné l'ampleur du travail réalisé depuis son arrivée en poste. « Beaucoup de travail a été accompli avec l'engagement et l'appui d'un conseil solide, d'une direction générale engagée à atteindre les niveaux d'excellence visés et de toute l'équipe de la STO qui a emboité le pas de façon constructive », a ajouté M. Carpentier.

« Ma priorité d'action tout au long de mon mandat demeure l'intérêt supérieur des citoyens et de la clientèle », a indiqué le président en réitérant l'engagement de poursuivre les efforts pour faire de la STO une organisation toujours plus performante et orientée sur la qualité des services offerts à la population.

Le réseau Rapibus en évolution

Soulignant le leadership du maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, d'assumer la présidence de la STO pendant les six premiers mois suivant son élection, M. Carpentier a rappelé les défis qui ont été relevés touchant plus particulièrement le réseau Rapibus. « En favorisant le mode écoute et le rapprochement avec la clientèle du Rapibus, nous avons orienté les actions à entreprendre rapidement pour apporter des ajustements au service afin de mieux répondre aux besoins de certains groupes d'usagers dans des secteurs et quartiers plus touchés par le nouveau système », a expliqué M. Carpentier. Le président de la STO a rappelé les investissements totalisant 2,2 millions $ dans la bonification du service qui se sont traduits par quatre vagues majeures de changements. « Le réseau Rapibus a évolué depuis son lancement en octobre 2013 et pour le mieux. Ce n'est plus le même réseau », a expliqué le président qui reconnait toutefois que du travail reste encore à faire. « La décision de mandater une firme indépendante afin d'analyser en profondeur le réseau Rapibus a aussi servi de tremplin aux changements apportés lors de la rentrée de l'automne dernier tout en dégageant des recommandations afin de poursuivre l'optimisation du réseau. Le président a mentionné que des efforts ont aussi été faits au cours des deux dernières années afin d'améliorer l'offre de service à la grandeur du territoire.

Préoccupé par la sécurité aux intersections du corridor, le président a rappelé la création d'un comité de travail regroupant les partenaires dont la Ville de Gatineau, le Service de police et le ministère des Transports du Québec ainsi que différents experts du milieu. Les interventions qui ont été faites ont permis de rehausser la sécurité tant des automobilistes, des chauffeurs d'autobus que des piétons et cyclistes. « Nous demeurons vigiliants et poursuivons nos actions de sensibilisation », a expliqué le président.

Le conseil d'administration a également respecté son engagement de revoir l'ensemble de la gestion du Rapibus afin de mettre en application les meilleures pratiques de gestion de projets d'importance. « L'analyse, menée par une firme spécialisée dans le domaine, est en voie d'être complétée et sera rendue publique», a indiqué Gilles Carpentier. « Les recommandations permettront de mieux outiller la STO à ce chapitre ».

Vers une culture de performance

« La STO a connu sa part de succès par le passé avec une croissance d'achalandage de 53 % en quinze ans et des initiatives novatrices comme la carte à puce. Toutefois, l'organisation a atteint une certaine courbe de maturité et a connu une décroissance de son achalandage depuis 2012 et nous devions poser des gestes pour viser de nouveaux sommets d'excellence », a expliqué M. Carpentier.

La réalisation d'un diagnostic organisationnel a constitué une des grandes priorités du conseil d'administration permettant de revoir les pratiques de gestion et de dégager des économies budgétaires afin de les réinvestir dans l'offre de service à la clientèle. « À ce jour, cet exercice a permis de dégager 3,5 millions $ », a indiqué le président de la STO ajoutant que la révision des procédures de travail se poursuit auprès de l'ensemble des secteurs d'activités de l'organisation.

Assurer un plus grand arrimage entre le transport en commun et l'urbanisme, collaborer de façon assidue avec la Ville de Gatineau et favoriser un rapprochement plus étroit avec Ottawa en matière de vision et de développement du transport en commun sont au nombre des priorités de la STO qui ont également été initiées.
 
Des signes encourageants en matière d'achalandage

La STO observe une hausse de son achalandage depuis l'automne 2014 avec une croissance qui se situe actuellement à 1,4 % pour 2015. « Les améliorations apportées et les actions menées ne sont pas étrangères à cette augmentation », a déclaré le président, ce qui nous encourage à poursuivre le travail. Aujourd'hui, la STO mise sur le déploiement d'une approche-client de qualité et se veut plus ouverte, plus transparente et plus proche des citoyens.


Projets d'importance à l'agenda

Le président de la STO, Gilles Carpentier, a complété son bilan en présentant les grands dossiers à l'agenda de la STO pour les deux prochaines années de son mandat. Sous la gouverne du conseil d'administration, la STO poursuit la construction de son nouveau centre de transport et amorce actuellement l'élaboration de son nouveau plan stratégique de développement 2016-2025 et la révision de ses normes de services. « La population et la clientèle du transport en commun seront consultées sur ces deux derniers volets et sur les options de corridors pour la mise en place d'un système de transport collectif rapide dans la partie ouest de la ville de Gatineau », a déclaré le président. « Nous allons aussi poursuivre nos discussions pour le prolongement du Rapibus vers l'est », a t-il mentionné. L'aménagement de nouvelles mesures préférentielles au transport en commun, la poursuite de l'implantation du nouveau Système d'aide à l'exploitation et Information voyageurs (SAEIV) et l'acquisition de nouveaux autobus hybrides s'ajoutent aussi à l'agenda.

M. Carpentier a tenu à remercier la clientèle qui a fait preuve de fidélité en poursuivant la route avec la STO au cours des derniers mois malgré un contexte parfois plus difficile. Il a également souligné l'ouverture démontrée par les employés face au changement en mentionnant « qu'ils sont la clé du succès de l'organisation ». Il a souligné l'engagement continu des membres du conseil d'administration sans qui ces réalisations ne pourraient être possibles. « Nous réitérons notre engagement à continuer d'optimiser le service de transport en commun pour assurer une mobilité durable sur le territoire de la Ville de Gatineau et pour faire en sorte que la population soit toujours plus nombreuse à faire le choix de l'autobus pour se déplacer », a conclu le président de la STO.

- 30 -

 

©

2012 Société de transport de l'Outaouais. Tous droits réservés. Les informations et données qui apparaissent sur ce site ne peuvent être utilisées à des fins commerciales ou lucratives sans autorisation de la STO.