Passer au contenu
Festival de Montgolfières de Gatineau

Système structurant dans l'ouest - Foire aux questions

Réalisation de l'étude

1. Pourquoi y'a-t-il eu plusieurs études depuis 2010?
2. Quelle est la différence entre l'étude d'opportunité déposée en 2017 et l'étude complémentaire?
3. Est-ce-que l'étude est objective?
4. La firme de consultants qui travaille sur l'étude complémentaire est-elle la même que celle qui a travaillé sur l'étude d'opportunité déposée en 2017?

Scénarios et corridors

5. Pourquoi le « scénario de référence » fait-il partie des options étudiées? En quoi est-il différent du réseau actuel?
6. Quels corridors ont été retenus et pourquoi?
7. Qu'est-ce qu'un système de transport structurant?

Modes de transport

8. Quels sont les modes de transport prévus?
9. Est-ce-que les véhicules seront hybrides ou électriques? Seront-ils universellement accessibles?
10. Qu'est-ce qu'un SRB? un tramway? un SLR?
11. Est-ce que des liens avec le Rapibus de l'est de Gatineau et l'O-Train d'Ottawa sont considérés?
12. Est-ce-que le scénario du Maire de Gatineau a été retenu? Que se passe-t-il si le scénario choisi est différent?

Service prévu

13. Est-ce que la STO a prévu d'offrir un meilleur service pour ses clients ? Qu'en est-il du service le soir et la fin de semaine?

Critères pris en compte

14. Est-ce que la STO compte favoriser l'intermodalité, par exemple en permettant d'embarquer avec son vélo?
15. La STO prend-elle en compte les besoins des familles et des étudiants?
16. La STO prend-elle en compte les milieux de vie déjà existants? A-t-elle pour objectif de contribuer à la revitalisation des rues principales?
17. Est-ce qu'on prend en compte la qualité de vie des résidents de Val-Tétreau qui est affectée par le bruit causé par la circulation des autobus?
18. Comment la STO compte-t-elle atteindre les objectifs de la Ville de Gatineau en termes de développement durable?
19. Est-ce que la STO se dotera de cibles de réduction des émissions de GES dans le développement du transport en commun?
20. La réduction des gaz à effet de serre (GES) est-elle un objectif visé par le nouveau système?
21. Est-ce que le projet permettra d'ajouter de nouvelles pistes cyclables sur le chemin d'Aylmer et/ou dans le secteur Aylmer?
22. Est-ce que les résultats de la consultation seront pris en compte dans cette étude?
23. Est-ce que des expropriations vont avoir lieu dans le cadre de ce projet?


Financement et rentabilité

24. Comment cette étude est-elle financée?
25. Ce projet sera-t-il rentable financièrement? Est-ce qu'il se paiera lui-même grâce aux droits de passage des nouveaux usagers?

Réalisation de l'étude

1. Pourquoi y'a-t-il eu plusieurs études depuis 2010?

En 2010, l'étude a débuté sous la forme d'une étude de faisabilité.

En 2013, les paramètres de l'étude ont été modifiés pour se poursuivre sous la forme d'une étude d'opportunité : cette étude, terminée en 2017, concluait que le tramway demeure une option qui se doit d'être étudiée plus en détail dans une vision à long terme de développement de la région métropolitaine de Gatineau-Ottawa.

En 2018, la STO a confié un mandat afin d'approfondir l'étude précédente. Cette étude complémentaire, qui se terminera en 2020, est composée des 4 étapes suivantes :

  • Identifier l'ensemble des besoins et contraintes;
  • Identifier la liste longue des solutions possibles et les évaluer pour en retenir 5;
  • Évaluer la performance des 5 solutions retenues pour identifier la meilleure solution;
  • Détailler la solution retenue.

2. Quelle est la différence entre l'étude d'opportunité déposée en 2017 et l'étude complémentaire?

L'étude commencée en 2013 et déposée en 2017 avait pour but d'évaluer si un lien structurant dans l'ouest était un réel besoin. Elle concluait que l'utilisation combinée des axes Allumettières et Aylmer/Taché était nécessaire. Par contre, l'augmentation des volumes d'autobus entraînerait un risque de saturation à long terme.

Afin d'approfondir et mettre à jour cette étude et de mieux arrimer le réseau de transport en commun avec celui d'Ottawa, une étude complémentaire a été lancée en 2018. Les objectifs de cette étude sont les suivants :

  1. Définir les corridors empruntés;
  2. Statuer sur le ou les modes qui seront mis en place : système léger sur rail/tramway ou SRB (système rapide par bus);
  3. Identifier le pont interprovincial privilégié;
  4. Définir l'arrimage avec le Rapibus de l'est et le train léger d'Ottawa dans une perspective à long terme de développement de la grande région métropolitaine de Gatineau-Ottawa;
  5. Définir l'emplacement des différentes stations.

    3. Est-ce-que l'étude est objective?

    L'étude est basée sur des considérations techniques et suit la méthodologie de réalisation d'études d'opportunité. Un comité technique, composé de membres de la STO et de ses partenaires, veille à l'objectivité de l'étude. L'étude fournira une recommandation sur la solution techniquement recommandée.

    4. La firme de consultants qui travaille sur l'étude complémentaire est-elle la même que celle qui a travaillé sur l'étude d'opportunité déposée en 2017?

    L'étude d'opportunité déposée en 2017 a été réalisée par le consortium Roche-Genivar, et la firme qui réalise l'étude complémentaire est WSP (anciennement Genivar). Par contre, les équipes de travail sont composées de personnes différentes.

    Scénarios et corridors

    5. Pourquoi le « scénario de référence » fait-il partie des options étudiées? En quoi est-il différent du réseau actuel?

    Le scénario de référence est une amélioration du réseau d'autobus actuel. Les lignes d'autobus sont redistribuées sur les principaux axes est-ouest, incluant le boulevard des Allumettières, pour réduire la pression sur la voie réservée Aylmer/Taché. Des voies réservées et des mesures prioritaires aux feux sont ajoutées aux principaux points de congestion, mais pas de mesures structurantes.

    Ce scénario fait partie des options étudiées pour déterminer dans quelle mesure des interventions de moindre envergure permettent de répondre aux objectifs fixés et s'il est justifié d'aller vers des solutions de plus grande envergure. L'analyse de ce scénario s‘inscrit dans la méthodologie de réalisation des études d'opportunité. Aussi, ce scénario sert de base de comparaison aux autres scénarios.

    6. Quels corridors ont été retenus et pourquoi?

    L'étude d'opportunité déposée en 2017 concluait qu'une combinaison de mesures structurantes sur les 2 axes suivants était nécessaire pour desservir efficacement l'ouest de la ville :

    • Le boulevard des Allumettières (avec une variante par le boulevard du Plateau);
    • L'axe chemin d'Aylmer/boulevard Alexandre-Taché.

    En effet, en raison de la répartition géographique de la population, un seul axe ne suffirait pas à répondre à l'ensemble des besoins et assurer une performance adéquate. C'est à partir de ces 2 axes que les options de scénarios possibles ont été élaborées. 

    Le boulevard Lucerne et le chemin Pink ont été étudiés dans l'étude précédente. Cependant ces axes ne sont pas centraux géographiquement et desservent des secteurs qui devraient connaître peu de croissance dans le futur. Ils n'ont pas été retenus car les scénarios Allumettières et Aylmer-Taché présentaient un meilleur potentiel.

    7. Qu'est-ce qu'un système de transport structurant?

    Les caractéristiques recherchées d'un mode structurant sont les suivantes :

    • Une offre de service fréquente et de qualité;
    • Un lien étroit entre la planification de la mobilité et l'aménagement du territoire;
    • Des voies réservées dédiées sur tout le tracé, avec des mesures prioritaires aux carrefours;
    • Un système avec un potentiel d'offrir une grande capacité de déplacements;
    • Des temps de parcours fiables et compétitifs par rapport à l'auto-solo;
    • Un système résilient à plusieurs éventualités;
    • Une intégration avec les modes actifs.

    Modes de transport

    8. Quels sont les modes de transport prévus?

    L'achalandage prévu à terme permet de considérer 3 options :

    • un mode ferroviaire : tramway sur les deux axes;
    • un mode autobus : système rapide par bus (SRB) sur les deux axes;
    • une combinaison de modes : tramway sur un axe et SRB sur l'autre axe.

    9. Est-ce-que les véhicules seront hybrides ou électriques? Seront-ils universellement accessibles?

    Dans le cadre de ce projet, tous les modes (tramway et/ou SRB) seront électriques et conçus selon les principes d'accessibilité universelle.

    En effet, tous les nouveaux autobus achetés par la STO depuis 2015 sont des autobus hybrides et, à partir de 2025, quand la technologie sera éprouvée pour le Québec, ils seront 100 % électriques. Le parc sera finalement 100% électrique en 2041.

    Enfin, tous les nouveaux autobus achetés par la STO depuis 2009 sont universellement accessibles (équipés de rampes). Ainsi le parc sera finalement 100% universellement accessible en 2025.

    10. Qu'est-ce qu'un SRB? un tramway? un SLR?

    Un système rapide par bus (SRB) est avant tout un projet de transport. Il peut être opéré par des autobus réguliers, articulés ou bi-articulés. Le Rapibus de Gatineau en est un exemple. Un SRB nécessite généralement l'aménagement d'un site propre et de voies réservées. Le système de transport est dédié (rabattement) ou accessible à toutes les lignes. Les voies sont souvent séparées physiquement des automobiles (bordures, dénivelés) mais les intersections peuvent être partagées avec une signalisation prioritaire.

    Un tramway est avant tout un projet urbain. C'est un des 2 modes envisagés dans cette étude. Il nécessite une réfection complète des infrastructures souterraines, un réaménagement urbain de qualité et un système de transport dédié. Les voies ne sont pas séparées physiquement des automobiles et le franchissement des carrefours se fait à niveau et avec une priorité absolue.

    Un système léger sur rail (SLR) est quant à lui un projet semi-urbain. C'est le cas de l'O-Train d'Ottawa. C'est un système de transport complètement dédié, les voies sont toujours séparées physiquement des automobiles (barrières) et le franchissement des carrefours se fait en site propre.

    11. Est-ce que des liens avec le Rapibus de l'est de Gatineau et l'O-Train d'Ottawa sont considérés?

    Un des objectifs de l'étude est que le système de transport collectif dans l'ouest de la ville puisse se connecter au Rapibus, pour faciliter les déplacements entre tous les secteurs de la ville de Gatineau.

    De plus, ce système de transport dans notre région est essentiel et son succès repose en partie sur l'efficacité des déplacements entre Gatineau et Ottawa. Afin d'assurer la liaison interprovinciale, ce système de transport doit traverser sur la rive ontarienne et se connecter au train léger d'Ottawa.

    Un bon arrimage et une complémentarité avec ces 2 modes de transport collectif structurants existants sont essentiels afin d'améliorer la connectivité régionale.

    12. Est-ce-que le scénario du Maire de Gatineau a été retenu? Que se passe-t-il si le scénario choisi est différent?

    Le tracé proposé par le maire de la Ville de Gatineau le 20 juin 2018 a été inclus dans l'étude et bonifié par le consultant (notamment concernant la traversée de la rivière des Outaouais) et il constitue un des 5 scénarios qui va être analysé au cours de cette étude.

    Par conséquent ce tracé n'est pas définitif, l'étude et la consultation permettront entre autres de statuer sur la solution qui sera retenue.

    Service prévu

    13. Est-ce que la STO a prévu d'offrir un meilleur service pour ses clients ? Qu'en est-il du service le soir et la fin de semaine?

    La STO bonifie chaque année son service pour tous les résidents de Gatineau, y compris les secteurs de l'est de Gatineau, de Buckingham et Masson-Angers. Le service offert dépend de la demande et de la disponibilité des ressources.

    La STO souhaite également bonifier son service le soir et la fin de semaine, dans le respect de son guide  de conception et de normes de service.

    Critères pris en compte

    14. Est-ce que la STO compte favoriser l'intermodalité, par exemple en permettant d'embarquer avec son vélo?

    La STO favorise l'intermodalité. Elle souhaite permettre aux usagers de se rendre à pied ou à vélo aux stations, de stationner son vélo aux arrêts ou de l'embarquer à bord du véhicule de transport en commun.

    15. La STO prend-elle en compte les besoins des familles et des étudiants?

    La desserte des lieux d'étude et des services de proximité comme les écoles et les bibliothèques sont des éléments considérés dans l'étude.

    16. La STO prend-elle en compte les milieux de vie déjà existants? A-t-elle pour objectif de contribuer à la revitalisation des rues principales?

    Les milieux de vie existants sont considérés dans l'analyse des scénarios, ainsi que les secteurs en développement, les secteurs nécessitant une revitalisation urbaine et les potentiels de développements urbains liés au projet.

    17. Est-ce qu'on prend en compte la qualité de vie des résidents de Val-Tétreau qui est affectée par le bruit causé par la circulation des autobus?

    Les nuisances telles que le bruit causé par les autobus sont des éléments considérés dans l'étude.

    18. Comment la STO compte-t-elle atteindre les objectifs de la Ville de Gatineau en termes de développement durable?

    La STO souhaite contribuer à prioriser la mobilité durable dans la ville de Gatineau, selon une des orientations du schéma d'aménagement et de développement de la Ville de Gatineau. Pour cela, la STO souhaite mettre en place un système de transport collectif dans l'ouest de la ville de Gatineau qui permettra notamment de réduire la dépendance à l'automobile et d'augmenter la part modale du transport collectif.

    19. Est-ce que la STO se dotera de cibles de réduction des émissions de GES dans le développement du transport en commun?

    La STO souhaite se doter de cibles de réduction des émissions de GES dans le cadre de son plan stratégique 2017-2026.

    20. La réduction des gaz à effet de serre (GES) est-elle un objectif visé par le nouveau système?

    Limiter les nuisances environnementales, comme les émissions de gaz à effet de serre, est un objectif visé pour le nouveau système. L'électrification des transports aura également un impact important sur la réduction de gaz à effet de serre.

    21. Est-ce que le projet permettra d'ajouter de nouvelles pistes cyclables sur le chemin d'Aylmer et/ou dans le secteur Aylmer?

    La STO souhaite favoriser les déplacements en vélo et collabore avec la Ville de Gatineau à ce sujet. 

    22. Est-ce que les résultats de la consultation seront pris en compte dans cette étude?

    En 2016, on posait plusieurs questions sur les objectifs du système et les préférences quant au service offert. Ces questions sont toujours pertinentes et les réponses continuent à nous orienter.

    La contribution des citoyens dans le cadre de cette étude est donc très importante et pertinente. C'est pourquoi une consultation publique a lieu au cours du mois de juin 2019. Des consultations sectorielles sont également organisées au besoin à l'automne 2019.

    Cette fois-ci, tous les scénarios à l'étude incluent les deux axes, et il s'agit de connaître les préférences en termes de modes et concernant les différentes variantes possibles. Les commentaires de la population seront donc très intéressants et pourront contribuer à l'évaluation comparative des scénarios.

    Les résultats de la consultation publique de juin 2019 permettront d'identifier les éléments qui sont importants pour les répondants, ce qui influencera le poids des critères d'analyse et les choix en matière d'aménagement et de sélection d'options et de variantes.

    23. Est-ce que des expropriations vont avoir lieu dans le cadre de ce projet?

    L'étude actuelle a pour objectif d'affiner les corridors empruntés, par conséquent on ne sait pas encore si des expropriations partielles ou totales de propriétés auront lieu. Les aménagements (trottoirs, stations, piste cyclable, végétation)  ne seront pas les mêmes sur l'ensemble des tracés mais pourraient requérir des compromis à certains endroits où l'espace est plus limité, comme la réduction de voies de circulation ou d'espaces de stationnement, des expropriations partielles de propriétés, etc.

    Les résidents des quartiers concernés seront consultés à l'automne 2019.

    Financement et rentabilité

    24. Comment cette étude est-elle financée?

    Cette étude est financée grâce à la contribution du gouvernement fédéral (50 %) et du gouvernement provincial (40 %) dans le cadre du Programme d'aide financière du Fonds pour l'infrastructure de transport en commun (PAFFITC).

    25. Ce projet sera-t-il rentable financièrement? Est-ce qu'il se paiera lui-même grâce aux droits de passage des nouveaux usagers?

    Les analyses avantages-coûts réalisées dans l'étude permettent de déterminer si le scénario est rentable d'un point de vue socio-économique. Les avantages considérés comprennent les gains de temps de déplacement des usagers (auto et bus), la diminution d'utilisation des véhicules (auto et bus), l'amélioration de la sécurité routière et l'amélioration de la qualité de l'air.

    Le système ne se paiera pas de lui-même grâce aux droits de passage des nouveaux usagers. Si le projet est financé, les fonds proviendront principalement de subventions du gouvernement du Québec, du gouvernement fédéral (par le biais de programmes de subventions administrées par le gouvernement du Québec) et de la Ville de Gatineau.

    Actuellement, les revenus de passagers représentent 25 % au budget de fonctionnement de la STO.

    ©

    2012 Société de transport de l'Outaouais. Tous droits réservés. Les informations et données qui apparaissent sur ce site ne peuvent être utilisées à des fins commerciales ou lucratives sans autorisation de la STO.