Skip to content
Galeries de Hull

Pourquoi construire un 2e garage?

Depuis les 15 dernières années, la STO vit une hausse significative de son achalandage, passant de 10,8 millions de passages par année en 1994 à plus de 20 millions en 2015. Cette demande grandissante en transport en commun a entraîné l'augmentation du parc d'autobus, passant de 186 véhicules à plus de 305 aujourd'hui, incluant les 61 autobus articulés de 60 pieds qui exigent plus d'espace que les autobus conventionnel qui mesurent 40 pieds. Datant de 1977, le garage situé au 111, rue Jean-Proulx a atteint sa pleine capacité ce qui entraînait l'entreposage extérieur de plus de 80 autobus.

De plus, la superficie destinée aux différentes aires de travail pour des travaux d'entretien et de maintenance des véhicules ne répondait plus aux besoins. De nombreuses difficultés en découlaient.

Difficultés au quotidien

  • L'impossibilité de réussir à laver et à ravitailler à tous les jours, tous les autobus (plein d'essence, lave-glace, vérification de l'huile, etc.);
  • Un manque d'espaces de stationnement pour l'entretien régulier;
  • Un entrepôt de pièces utilisé à sa pleine capacité;
  • Des difficultés à abriter les nouvelles acquisitions d'autobus articulés de plus grande capacité;
  • Un déplacement successif des véhicules (intérieur-extérieur-intérieur) pour accéder aux services d'entretien mécaniques et spécialisés;
  • Des espaces de travail trop courts pour les autobus articulés.

Difficultés lors de grand froid

  • L'entreposage extérieur des véhicules lors d'épisodes de très grand froid en hiver et, de pluie verglaçante apporte son lot de problèmes. En plus des autobus qui ne démarrent pas, on assiste à une augmentation des risques de bris mécaniques, de gel du carburant et de retard sur le réseau. Cette situation entraîne également une diminution de la durée de vie des autobus et réduit les possibilités de remise en service;
  • Une perte d'efficacité énergétique et une augmentation des coûts de chauffage par l'accès répété aux portes du garage;
  • Pour des raisons de sécurité sur la route, les toits des autobus doivent être déneigés, entraînant des coûts;
  • Le déneigement de la cour est devenu difficile et demande davantage de temps en raison de la présence des autobus;
  • Puisque les autobus occupent tout l'espace extérieur, la STO doit louer un terrain adjacent pour y entreposer la neige en hiver, ce qui entraîne de nouveaux coûts;
  • L'hiver, lorsque les autobus entreposés au froid sont lavés, il se forme une accumulation de glace qui entraîne des problèmes d'ouverture des portes;
  • Lorsqu'un autobus de l'extérieur est déplacé à l'intérieur, les vitres s'embuent instantanément dû au choc thermique (froid au chaud). Après quoi, la ventilation des vitres devient nécessaire et demande du temps afin de pouvoir effectuer tout autre déplacement de l'autobus de manière sécuritaire.

Difficultés lors de périodes de canicule

  • L'été, lors de périodes de canicule, il faut prévoir un temps plus long pour climatiser l'habitacle, ce qui entraîne une plus grande consommation de carburant.

Les études ont démontré un manque de disponibilité de 4 000 mètres carrés au garage de la rue Jean-Proulx pour répondre adéquatement aux besoins actuels et futurs. La construction d'un nouveau centre de transport en commun est la solution optimale qui a été retenue par la STO.

Avec la mise en service du nouveau Centre d'entretien et d'exploitation, les activités du garage du Centre administratif Antoine-Grégoire seront réduites en respectant leur capacité optimale de gestion et d'opération pour y accueillir environ 160 autobus, dont 15 articulés.

En plus des nombreuses difficultés d'opérations identifiées plus haut, d'autres facteurs viennent également justifier la construction du centre de transport en commun.

  • Pour offrir les espaces intérieurs nécessaires pour abriter l'ensemble du parc de véhicules selon les besoins actuels et futurs;
  • Pour fournir les installations et les équipements nécessaires visant à faciliter les opérations liées aux diverses activités d'entretien des véhicules par l'aménagement de baies d'entretien fonctionnelles, de dimension appropriée pour les autobus articulés et en nombre suffisant;
  • Pour améliorer et gérer adéquatement la productivité opérationnelle des activités et des services de la STO;
  • Pour disposer d'installations prêtes à accueillir des solutions technologiques novatrices;
  • Pour améliorer la répartition sur le territoire des autobus pour le Rapibus, engendrant par le fait même des économies liées au déplacement de ces véhicules vers leur lieu de desserte.

©

2012 Société de transport de l'Outaouais. All rights reserved. The information and data on this site may not be used for business purposes or financial gain without authorization from the STO.