Passer au contenu
Mes sorties. Mon bus.

Foire aux questions

         Réalisation de l'étude

  1. Est-ce que les paramètres de l'étude de l'ouest sont ceux qui ont été utilisés pour l'est?
  2. Est-ce que l'étude est objective?   
  3. Qu'est-ce qui a été fait depuis juin 2015? 2013? 2011?
  4. La firme de consultants qui réalise l'étude est-elle la même que celle qui avait travaillé sur l'étude pour le Rapibus?


    Scénarios et corridors


  5. Pourquoi le scénario A fait-il partie des options étudiées? En quoi est-il différent du réseau actuel?
  6. Quelles étaient les 12 avenues de solution étudiées?
  7. Pourquoi le boulevard Lucerne ne fait-il pas partie des corridors étudiés?
  8. Est-ce qu'il y aura un service d'autobus sur le chemin Pink?
  9. Pourquoi ne pas utiliser la Promenade du Lac des Fées pour éviter les carrefours et se rendre vers le Rapibus, l'UQO ou le pont Prince-de-Galle?
  10. Est-ce que le lien avec le Rapibus existant est considéré?

    Arrimage avec Ottawa
  11. Sachant qu'Ottawa veut réduire le nombre d'autobus au centre-ville, comment la STO prévoit-elle transporter les gens vers Ottawa?
  12. Le pont Prince de Galles fait-il partie des options envisagées pour les services à destination d'Ottawa?
  13. Est-ce que la STO étudie la possibilité de traversiers piétonniers comme à Vancouver ou Halifax?
  14. Le réseau en boucle recommandé dans la Stratégie interprovinciale de transport collectif pour la région de la capitale nationale est-il encore dans les plans?

    Service prévu

  15. Quel est le niveau de service prévu pour chacun des scénarios?
  16. Est-ce que la STO compte offrir un meilleur service le soir et la fin de semaine? De nuit?

    Modes de transport

  17. Quelle est la place des autobus hybrides et 100 % électriques dans le développement du transport en commun?

    Critères pris en compte

  18. Est-ce que la STO compte favoriser l'intermodalité, par exemple en permettant d'embarquer avec son vélo?
  19. De quelles façons l'accessibilité universelle est-elle priorisée dans l'amélioration du système de transport en commun dans l'ouest?
  20. La STO prend-elle en compte les besoins des familles et des étudiants?
  21. La STO prend-elle en compte les milieux de vie déjà existants? A-t-elle pour objectif de contribuer à la revitalisation des rues principales?
  22. Est-ce qu'on prend en compte la qualité de vie des résidents de Val-Tétreau qui est affectée par le bruit causé par la circulation des autobus?
  23. Comment la STO compte-t-elle atteindre les objectifs de la Ville de Gatineau en termes de développement durable?
  24. Est-ce que la STO se dotera de cibles de réduction des émissions de GES dans le développement du transport en commun?
  25. La réduction des gaz à effet de serre (GES) est-elle un objectif visé par le nouveau système?
  26. Est-ce que le projet permettra d'ajouter de nouvelles pistes cyclables sur le chemin d'Aylmer et/ou dans le secteur Aylmer?

    Financement et rentabilité

  27. La STO considère les coûts dans ses critères, mais considère-elle aussi le financement disponible? La STO prend-elle en compte le financement du gouvernement fédéral?
  28. Ce projet sera-t-il rentable financièrement? Est-ce qu'il se paiera lui-même grâce aux droits de passage des nouveaux usagers?

    Développement et schéma d'aménagement de la Ville de Gatineau

  29. Comment la STO envisage-t-elle l'ouest de Gatineau dans 10, 15, 25 ans?
  30. La Ville de Gatineau a-t-elle consulté les résidents d'Aylmer pour l'élaboration du schéma d'aménagement?

Réalisation de l'étude

1-Est-ce que les paramètres de l'étude de l'ouest sont ceux qui ont été utilisés pour l'est?
Les études soumises pour financement au gouvernement du Québec doivent respecter les exigences du gouvernement du Québec et une certaine méthodologie doit être respectée. Par contre, l'étude réalisée en 2004 était une étude de faisabilité. Elle faisait suite à une longue démarche de planification d'aménagement du territoire et d'organisation des déplacements, où le corridor ferroviaire avait déjà été identifié pour implanter un système rapide de transport en commun. L'analyse avantages-coûts qui a suivi en 2006 a comparé quatre modes de transport sur ce corridor ferroviaire afin de retenir le mode le plus avantageux d'un point de vue socio-économique. Dans le cas de l'ouest de la ville, aucun corridor n'est déjà déterminé et l'étude prend la forme d'une étude d'opportunité, où le choix du corridor et du mode seront déterminés à l'aide d'une analyse multicritères et d'analyses avantages-coûts. Désormais, la STO doit respecter les exigences gouvernementales à l'égard de la gestion des projets majeurs d'infrastructures publiques.

2-Est-ce que l'étude est objective?  
L'étude est basée sur des considérations techniques et suit la méthodologie de réalisation d'études d'opportunité. Un comité technique, composé de membres de la STO et de ses partenaires, veille à l'objectivité de l'étude. L'étude fournira une recommandation sur la solution techniquement recommandée.

3-Qu'est-ce qui a été fait depuis juin 2015? 2013? 2011?
L'étude a débuté en 2010 sous la forme d'une étude de faisabilité. En 2013, les paramètres de l'étude ont été modifiés pour se poursuivre sous la forme d'une étude d'opportunité, incluant des analyses des tendances de déplacements, générées grâce au modèle régional de planification des déplacements (modèle TRANS) et des analyses avantages-coûts. Depuis, l'étude chemine avec la réalisation des étapes suivantes :

  • Analyse des besoins et des problématiques de déplacement actuels et futurs
  • Identification des objectifs visés pour le scénario qui sera recommandé
  • Identification de 12 scénarios possibles
  • À partir de l'analyse des 12 scénarios possibles, sélection des 3 scénarios affichant le meilleur potentiel
  • Élaboration détaillée des 3 scénarios et analyse de leurs impacts, tant positifs que négatifs

Des délais au niveau de la mise à jour du modèle régional de planification des déplacements expliquent l'allongement de l'échéancier de l'étude.

4-La firme de consultants qui réalise l'étude est-elle la même que celle qui avait travaillé sur l'étude pour le Rapibus?
La firme qui réalise présentement l'étude est le consortium Roche-Genivar. L'étude de faisabilité détaillée d'un système rapide de transport en commun pour l'Outaouais de 2004 avait été réalisée par le consortium Roche-Deluc-Tecsult en collaboration avec McCormick Rankin Corporation. La firme Roche a donc travaillé en consortium avec une autre firme dans les deux études, mais l'équipe de travail est composée de personnes différentes.

Haut de la page

Scénarios et corridors

5-Pourquoi le scénario A fait-il partie des options étudiées? En quoi est-il différent du réseau actuel?
Le scénario A est une amélioration du réseau d'autobus actuel. Les lignes d'autobus sont redistribuées sur les principaux axes est-ouest, incluant le boulevard des Allumettières, pour réduire la pression sur la voie réservée Aylmer/Taché. Des voies réservées et des mesures prioritaires aux feux sont ajoutées aux principaux points de congestion.

Ce scénario fait partie des options étudiées pour déterminer dans quelle mesure des interventions de moindre envergure permettent de répondre aux objectifs fixés et s'il est justifié d'aller vers des solutions de plus grande envergure. L'analyse de ce scénario s‘inscrit dans la méthodologie de réalisation des études d'opportunité.

6-Quelles étaient les 12 avenues de solution étudiées?
Douze avenues de solutions ont été étudiées pour ensuite retenir les 3 scénarios proposées. Les avenues de solutions ont été comparées en termes de :

  • population à distance de marche, actuelle et projetéePôles d'emplois et d'activités à distance de marche, actuelle et projetée
  • Temps de parcours moyen pour l'ensemble des usagers à l'ouest du parc de la Gatineau
  • Difficulté d'implantation
  • Contraintes institutionnelles

Les avenues de solution sont les suivantes :

 

 

Avenue de solution

Décision

Commentaires

1

Lucerne

Non-retenue

Les pôles d'emploi à distance de marche sont moins nombreux que pour les autres avenues de solution. Des contraintes liées à la vocation du boulevard Lucerne limitent les possibilités d'aménagement.

2

Aylmer/Taché

Retenue (Scénario B)

 

3

Aylmer - voie ferrée

Retenue (Scénario B1)

 

4

Allumettières - Vanier - Aylmer/Taché

Non-retenue

La population et les pôles d'emploi à distance de marche sont moins nombreux que pour les autres avenues de solution.

5

Vanier - Aylmer/Taché

Non-retenue

La population et les pôles d'emplois à distance de marche sont moins nombreux que pour les autres avenues de solution. Les temps de parcours de l'ensemble de la population de l'ouest sont plus longs.

6

Allumettières

Retenue (Scénario C)

 

7

Allumettières - Plateau - Saint-Raymond - Taché

Non-retenue

Les temps de parcours de l'ensemble de la population de l'ouest sont plus longs.

8

Allumettières - Plateau

Retenue (Scénario C1)

 

9

Allumettières - Plateau - Gamelin

Non-retenue

Le prolongement de la rue Gamelin récemment transformé en sentier récréatif n'est pas disponible pour accueillir un axe de transport en commun.

10

Allumettières - Plateau - Saint-Raymond - Saint-Joseph

Non-retenue

Les temps de parcours de l'ensemble de la population de l'ouest sont plus longs (trajet sinueux).

11

Allumettières - Vanier - Pink

Non-retenue

Les temps de parcours de l'ensemble de la population de l'ouest sont plus longs. La population à distance de marche est moins nombreuse que pour les autres avenues de solution.

12

Aylmer - Pont Champlain

Retenue (Scénario B2)

 

Consulter les cartes des 12 avenues de solution étudiées 

7-Pourquoi le boulevard Lucerne ne fait-il pas partie des corridors étudiés?
Le boulevard Lucerne faisait partie des 12 avenues de solution étudiées. Bien que l'axe du boulevard Lucerne et de l'ancienne voie ferrée ne soit pas central géographiquement, il dessert une population locale importante, surtout dans le secteur Aylmer, tout en offrant des vitesses commerciales potentielles intéressantes et une bonne capacité d'implantation. Il est toutefois sujet à plusieurs contraintes liées à l'existence d'un milieu naturel abritant un habitat valorisé et constituant un cadre visuel à préserver  Il dessert également des secteurs qui devraient connaître peu de croissance dans le futur. Il n'a pas été retenu dans les trois scénarios étudiés en détail car les scénarios Aylmer-Taché et des Allumettières présentaient un meilleur potentiel.

8-Est-ce qu'il y aura un service d'autobus sur le chemin Pink?
Un service d'autobus continuera à passer par le chemin Pink.

9-Pourquoi ne pas utiliser la Promenade du Lac des Fées pour éviter les carrefours et se rendre vers le Rapibus, l'UQO ou le pont Prince-de-Galle?
L'utilisation de la Promenade du Lac-des-Fées est une option possible pour éviter les carrefours giratoires sur des Allumettières. Toutefois, la Promenade du Lac-des-Fées est à l'écart des zones résidentielles et des pôles d'emploi, notamment celui dans le secteur des Allumettières/Saint-Joseph, qui pourraient être desservis en passant par les carrefours giratoires du boulevard des Allumettières.

10-Est-ce que le lien avec le Rapibus existant est considéré?
Un des objectifs de l'étude est que le système de transport collectif dans l'ouest de la ville puisse se connecter au Rapibus, pour faciliter les déplacements entre tous les secteurs de la ville.

Haut de la page

Arrimage avec Ottawa

11-Sachant qu'Ottawa veut réduire le nombre d'autobus au centre-ville, comment la STO prévoit-elle transporter les gens vers Ottawa?
Des discussions sont en cours avec Ottawa pour déterminer de quelle façon la STO pourra transporter les usagers vers Ottawa, suite à la mise en service du train léger en 2018.

12-Le pont Prince de Galles fait-il partie des options envisagées pour les services à destination d'Ottawa?
Le pont Prince-de-Galles fait partie des options possibles pour traverser à Ottawa. Outre les avantages liés à l'utilisation de ce pont, certains enjeux doivent être considérés, notamment le fait que ce pont comporte une seule voie, comme le pont Noir, que les premiers estimés de coûts pour la rénovation de ce pont sont élevés, qu'il faudra prévoir en plus une desserte du centre-ville de Gatineau et qu'une fois rendu du côté d'Ottawa, il faut ensuite se rendre vers le centre-ville (correspondance supplémentaire ou aménagements à prévoir).

13-Est-ce que la STO étudie la possibilité de traversiers piétonniers comme à Vancouver ou Halifax?
À l'heure actuelle, cette option n'est pas envisagée. La STO souhaite limiter le nombre de correspondances pour ses usagers. 

14-Le réseau en boucle recommandé dans la Stratégie interprovinciale de transport collectif pour la région de la capitale nationale est-il encore dans les plans?
Le système en boucle reliant les centres-villes est encore envisagé. Il est d'ailleurs indiqué au schéma d'aménagement et de développement de la Ville de Gatineau. Ce système a pour objectif de faciliter les déplacements entre les centres-villes de Gatineau et d'Ottawa. Il est un lien complémentaire aux services offerts pendant les périodes de pointe entre Gatineau et Ottawa.

Haut de la page

Service prévu

15-Quel est le niveau de service prévu pour chacun des scénarios?
Le niveau de service de chacun des scénarios dépend du mode qui sera retenu et de sa capacité, des conditions d'arrivée à Ottawa, du choix d'offrir un service en correspondance ou en lignes directes, etc. Le niveau de service n'est donc pas encore arrêté à ce stade-ci. 

16-Est-ce que la STO compte offrir un meilleur service le soir et la fin de semaine? De nuit?
La STO souhaite toujours bonifier son service le soir et la fin de semaine et le service offert dépend de la demande et de la disponibilité des ressources. La STO est actuellement en cours de révision de ses normes de service, pour définir le service minimal à offrir pendant ces périodes. 

Haut de la page

Modes de transport

17-Quelle est la place des autobus hybrides et 100 % électriques dans le développement du transport en commun?
Selon les orientations gouvernementales de réduction des émissions de gaz à effet de serre et d'électrification des transports, la STO se prépare à l'électrification de son parc d'autobus. Dans cette perspective, depuis 2015, tous les nouveaux autobus achetés par la STO sont des autobus hybrides et, d'ici quelques années, quand la technologie sera éprouvée pour le Québec, ils seront 100 % électriques.

Haut de la page

Critères pris en compte

18-Est-ce que la STO compte favoriser l'intermodalité, par exemple en permettant d'embarquer avec son vélo?
La STO favorise l'intermodalité. Elle souhaite permettre aux usagers de se rendre à pied ou à vélo aux stations, de stationner son vélo aux arrêts ou de l'embarquer à bord du véhicule de transport en commun. 

19-De quelles façons l'accessibilité universelle est-elle priorisée dans l'amélioration du système de transport en commun dans l'ouest?
Les principes d'accessibilité universelle seront intégrés dans la conception du système, une fois le scénario retenu. À l'étape actuelle de choix de scénario et de mode, toutes les options sont compatibles avec les principes d'accessibilité universelle.

20-La STO prend-elle en compte les besoins des familles et des étudiants?
La desserte des lieux d'étude et des services de proximité comme les écoles et les bibliothèques sont des éléments considérés dans l'étude.

21-La STO prend-elle en compte les milieux de vie déjà existants? A-t-elle pour objectif de contribuer à la revitalisation des rues principales?
Les milieux de vie existants sont considérés dans l'analyse des scénarios, ainsi que les secteurs en développement, les secteurs nécessitant une revitalisation urbaine et les potentiels de développements urbains liés au projet.

22-Est-ce qu'on prend en compte la qualité de vie des résidents de Val-Tétreau qui est affectée par le bruit causé par la circulation des autobus?
Les nuisances telles que le bruit causé par les autobus sont des éléments considérés dans l'étude.

23-Comment la STO compte-t-elle atteindre les objectifs de la Ville de Gatineau en termes de développement durable?
La STO souhaite contribuer à prioriser la mobilité durable dans la ville de Gatineau, selon une des orientations du schéma d'aménagement et de développement de la Ville de Gatineau. Pour cela, la STO souhaite mettre en place un système de transport collectif dans l'ouest de la ville de Gatineau qui permettra notamment de réduire la dépendance à l'automobile et d'augmenter la part modale du transport collectif.

24-Est-ce que la STO se dotera de cibles de réduction des émissions de GES dans le développement du transport en commun?
La STO souhaite se doter de cibles de réduction des émissions de GES dans le cadre de son plan stratégique 2016-2025 qui sera déposé en fin d'année 2016.

25-La réduction des gaz à effet de serre (GES) est-elle un objectif visé par le nouveau système?
Limiter les nuisances environnementales, comme les émissions de gaz à effet de serre, est un objectif visé pour le nouveau système. L'électrification des transports aura également un impact important sur la réduction de gaz à effet de serre.

26-Est-ce que le projet permettra d'ajouter de nouvelles pistes cyclables sur le chemin d'Aylmer et/ou dans le secteur Aylmer?
La STO souhaite favoriser les déplacements en vélo et collabore avec la Ville de Gatineau à ce sujet. Toutefois, les possibilités d'implanter une piste cyclable sur le chemin d'Aylmer sont limitées en raison de l'espace disponible restreint.

Haut de la page

Financement et rentabilité

27-La STO considère les coûts dans ses critères, mais considère-elle aussi le financement disponible? La STO prend-elle en compte le financement du gouvernement fédéral?
Les coûts du système (coûts d'immobilisation, d'entretien et d'opération) sont considérés dans les critères de sélection des scénarios. Par contre, le financement disponible n'entre pas dans les critères de sélection des scénarios. La conclusion de l'étude portera sur la solution techniquement recommandée, indépendamment du financement disponible.

28-Ce projet sera-t-il rentable financièrement? Est-ce qu'il se paiera lui-même grâce aux droits de passage des nouveaux usagers?
Les analyses avantages-coûts réalisées dans l'étude permettent de déterminer si le scénario est rentable d'un point de vue socio-économique. Les avantages considérés comprennent les gains de temps de déplacement des usagers (auto et bus), la diminution d'utilisation des véhicules (auto et bus), l'amélioration de la sécurité routière et l'amélioration de la qualité de l'air.

Le système ne se paiera pas de lui-même grâce aux droits de passage des nouveaux usagers. Si le projet est financé, les fonds proviendront principalement de subventions du gouvernement du Québec, du gouvernement fédéral (par le biais de programmes de subventions administrés par le gouvernement du Québec) et de la Ville de Gatineau.

Actuellement, les revenus de passagers représentent 25 % au budget de fonctionnement de la STO.

Haut de la page

Développement et schéma d'aménagement de la Ville de Gatineau

29-Comment la STO envisage-t-elle l'ouest de Gatineau dans 10, 15, 25 ans?
La STO se base sur les prévisions de la Ville de Gatineau en termes de développement, selon la vision de la Ville contenue dans le Schéma d'aménagement et de développement de la Ville de Gatineau.

30-La Ville de Gatineau a-t-elle consulté les résidents d'Aylmer pour l'élaboration du schéma d'aménagement?
La Ville de Gatineau a consulté l'ensemble des résidents de la Ville pour l'élaboration du schéma d'aménagement. Les détails du processus de consultation ainsi que les rapports de consultation sont disponibles sur le site Internet de la Ville.

Haut de la page

©

2012 Société de transport de l'Outaouais. Tous droits réservés. Les informations et données qui apparaissent sur ce site ne peuvent être utilisées à des fins commerciales ou lucratives sans autorisation de la STO.